Paris Plages, un geste de solidarité

La plus fréquentée des rivieras urbaines ouvre ses portes ce jeudi et jusqu'au 20 août. L'édition 2006, placée sous le signe de la Polynésie française, franchit la Rive gauche.

Danses tahitiennes et massages au monoï. L'année dernière, 3,8 millions de Parisiens et de touristes avaient flâné rive droite sur des plages aux couleurs du Brésil. Les moins nonchalants avaient pu s'initier à la capoeira. Cette année le sable franchit la rive gauche. Deux mille cinq cents tonnes de sable seront déversées de chaque côté de la Seine. Un bateau assurera la liaison entre la rive droite et la rive gauche.

La plus fréquentée des rivieras urbaines ouvre ses portes ce jeudi et jusqu'au 20 août. L'édition 2006, placée sous le signe de la Polynésie française, franchit la Rive gauche.

Le maire de Paris, Bertrand Delanoë, a inauguré jeudi 20 juillet la 5e édition de Paris-Plages qui offrira jusqu'au 20 août aux habitants de Paris et de sa région, ainsi qu'aux touristes, espaces de détente et animations le long des berges de la Seine.
"Paris Plages, c'est un geste de solidarité pour tous ceux -et ils sont des centaines de milliers en Ile-de-France- qui n'ont pas les moyens de partir en vacances. Mais les autres sont les bienvenus aussi", a déclaré le maire de Paris. "Paris Plage, c'est partager Paris avec le sens du beau, de la qualité et du sourire aussi", a encore affirmé Bertrand Delanoë, rendant hommage au "travail magnifique" du personnel de la Ville.
Il s'est aussi félicité de l'extension cette année de l'opération à la rive gauche, autour de la toute nouvelle piscine municipale flottante "Joséphine Baker". "Il faut que chaque année Paris Plage tente de faire mieux", a-t-il assuré.
Le maire s'est également dit "content que les Polynésiens illuminent de leur culture Paris Plage 2006", en rappelant que "Paris est la capitale de toute la France", y compris "des territoires français un peu oubliés".

La Polynésie à l'honneur

Danses tahitiennes et massages au monoï. Une brise polynésienne soufflera à partir de jeudi 20 juillet sur Paris Plages.
L'année dernière, 3,8 millions de Parisiens et de touristes avaient flâné rive droite sur des plages aux couleurs du Brésil. Les moins nonchalants avaient pu s'initier à la capoeira. Cette année le sable franchit la rive gauche.
Du 20 juillet au 20 août 2006, place à la Polynésie française. Au pied du pont Marie seront érigés deux farés, des maisons traditionnelles en bois et au toit de feuilles tressées. Dans l'une seront exposées des photographies des îles polynésiennes (Tahiti, Bora Bora, les Marquises et des centaines d'autres). Dans l'autre seront proposés ateliers d'artisanat, lectures de contes, cours de danse et (sur rendez-vous) massages au monoï. Bougainvilliers, orchidées, bananiers et hibiscus envahiront la rampe Louis-Philippe.

2500 tonnes de sable

Deux mille cinq cents tonnes de sable seront déversées de chaque côté de la Seine. Un bateau assurera la liaison entre la rive droite et la rive gauche.
Ce second site s'étendra du pont de Bercy à celui de Tolbiac, près de la bibliothèque François-Mitterrand.
L'occasion de découvrir la piscine flottante Joséphine-Baker, fermée pour travaux de sécurité peu après son inauguration début juillet et qui rouvrira peut-être bientôt, et la nouvelle passerelle Simone-de-Beauvoir, qui n'a pas connu ces déboires.
Si la piscine flottante demeure fermée, les barboteurs pourront se rabattre sur le bassin de baignade installé quai des Célestins. Les sportifs pourront s'adonner à plus d'une vingtaine d'autres activités gratuites.
Les succès des années précédentes sont au rendez-vous: pétanque, escalade et beach volley. Deux nouveautés à expérimenter rive gauche: la pétaca, sorte de badminton brésilien, et le speed-ball, sport consistant à taper avec une raquette une balle attachée à un poteau.
Rive droite, ce sera taï-chi le matin et danse de salon le soir. Et sur le parvis de l'Hôtel de Ville, on pourra jouer au désormais traditionnel beach volley, mais aussi à l'ultimate freesbee, au badminton, au sandball et au rugby sur sable.

Espace bien-être

Autre ambiance au pied du quai de l'Hôtel de Ville pour se reposer après l'effort. Un espace bien-être proposera de 14h à 19h des séances d'initiation au massage et à la relaxation.
Chaises longues et coussins à disposition pour se prélasser, les doigts de pied en éventail -attention tout de même à l'entorse d'orteil.
Ceux qui tiennent absolument à s'occuper l'esprit pourront emprunter -moyennant une caution de cinq euros- l'un des mille livres de la bibliothèque située entre le pont Louis-Philippe et le pont Marie: policiers, recueils de poésie, romans, BD, livres jeunesse -en français mais aussi en anglais, allemand, espagnol.
Pour des nourritures plus terrestres, cinq cafés-restaurants et trois glaciers ponctuent les 3km de Paris Plage rive droite. Sur le site rive gauche, les péniches amarrées à l'année s'occupent du ravitaillement.
Les soirs de fin de semaine, des concerts seront donnés sous le pont de Sully. Pour cette troisième édition du festival FnacIndétendances, se produiront notamment Dominique A, Alain Chamfort, Jack the Ripper, Venus, Emily Loizeau, Da Silva, Joseph d'Anvers, Hush Puppies et Infadels.
Pour rester musicalement dans le thème polynésien, il faudra se rendre à l'espace Tahiti pour écouter des chorales de jeunes, le chanteur Tapuarii Laughlin ou assister au spectacle du ballet Show Tahiti Nui. (Avec AP)