Un casino à l'étude entre Paris et Neuilly

Selon des informations révélées par le magazine Capital, la Mairie de Paris étudierait l'implantation d'un casino à Paris.

Interdits depuis plus d’un siècle à Paris, il est régulièrement question des réimplanter des casinos avec des machines à sous dans la capitale.

Un projet pourrait voir le jour à la porte Maillot, sur un terrain situé proche de la porte Maillot et du Palais des Congrès dans le XVIe arrondissement, à l'endroit où se trouvait le restaurant l’Orée du Bois.

Restait à savoir ce que l’on pouvait construire à cet endroit. Des discussions secrètes se sont depuis tenues entre Bertrand Delanoë, le maire de Paris, Jean-Christophe Fromantin, le maire de Neuilly, et Jean Sarkozy, conseiller général de la ville. Ce projet, qui comprendrait une discothèque en sous-sol, un casino, avec tables de jeux et bandit-manchots, et un nouveau restaurant haut de gamme est suivit de très près par le président de la République.

Tous les groupes du secteur (Lucien Barrière, Partouche et Tranchant) seraient intéressés.

D'après le journal Le Parisien, la mairie de Neuilly a formellement démenti ces "contacts".
La société concessionnaire du site, Boulogne Restauration, a également démenti ces projets, et a rappellé que le projet architectural du nouveau site avait été confié à Jean-Michel Wilmotte.

La société Boulogne Restauration, filiale du Groupe George V Restauration de Raymond Visan, avait obtenu en octobre 2001 une concession de la ville de Paris pour y faire deux restaurants (un restaurant de tendance asiatique et une brasserie internationale). Mais le permis de construire avait été attaqué par les riverains, et reçu un avis défavorable de la Commission Départementale des Sites.
Aux termes de négociations financières avec la Ville de Paris, et compte tenu des retards et du coût élevé des travaux de reconstruction, la société Boulogne Restauration avait accepté le principe d’une durée de concession portée de 14 à 22 ans à compter du jour où les autorisations d’urbanisme auraient acquis un caractère définitif. C'est un ancien de George V Restauration, Thierry BEGUE, qui préside aujourd'hui Boulogne Restauration.