Féculents, sport et restaurant

En enrichissant de 20% la ration glucidique les 3 jours précédant un effort il est possible de faire progresser le stock de glycogène (énergie de réserve) musculaire jusqu’à 45%. Pour cette raison, les féculents sont depuis longtemps l’aliment de base du sportif. En effet, grâce à ses glucides « complexes », l’énergie disponible après la digestion sera stockée dans les muscles et permettra de consituer un atout considérable avant une épreuve.

Le choix des féculents et leurs modes de cuisson pour obtenir ce bénéfice énergétique est un choix minutieux car certains plats trop gras comme les frites, la raclette, les pâtes avec des sauces grasses comme la carbonara, ou bien les pâtes trop cuites, peuvent entrainer un effort digestif important et donc occasionner une contre-performance. En effet, l’effort digestif requis pour digérer ces aliments va monopoliser le flux sanguin au niveau des organes digestifs au détriment des muscles entrainant l’effet inverse à celui recherché.

Vous cherchez un restaurant de pates à Paris ?
Une poignée de restaurants italiens parisiens accueillent les grands sportifs pendant les évènements parisiens tels que le Marrathon de Paris, Rolland Garros ou bien encore le Tour de France qui se termine à Paris le dernier jour. Parmis ceux-ci on retrouve notamment le restaurant Findi, 24 avenue George V, où affluent les grands sportifs qui consomment des pâtes fraîches, généralement sans sauce, pendant ces périodes.

Restaurant Italien Findi