Fuxia, un nouveau groupe de restaurants d'inspiration italienne

Fuxia, un nouveau groupe de restaurants d'inspiration italienne, se développe sur la rive droite de Paris. Conçus par un jeune couple dynamique, ces restaurants proposent une cuisine italienne inventive et de très bon goût appréciée de tous. Il y a des gens qui ont la fibre créatrice d'entreprise et d'autres qui ne l'ont pas. Il est clair que pour Nathalie Davis et Armand Taïeb, la création de restaurants, c'est quelque chose de naturel. En 2001, le jeune couple rachète le fonds de commerce de la rue de Richelieu, le rénove totalement. Ils acquièrent l'année suivante une ancienne charcuterie dans la rue des Martyrs (avril 2002) et un fonds de commerce rue de Ponthieu en mars 2003. Ces 3 restaurants sont de petites unités d'environ 100 m2. Avec le rachat de la place Saint-Honoré de 300 m2 et du square des Batignolles, ils s'engagent sur de plus grosses unités. Ils créent ainsi une holding, la Semda, propriétaire de chaque SARL mise en place pour le rachat de chaque restaurant. Le concept évolue. En juillet 2004, ils ouvrent Fuxia Épicerie rue des Martyrs. Devant son succès, ils décident de lancer un nouveau concept de cuisine italienne dans des établissements mixtes où les clients peuvent soit manger sur place, soit acheter les plats en vente à emporter dans un cadre mi-épicerie, mi-restaurant. L'appel d'offres remporté pour le Centre national de la danse à Pantin ne change pas leurs plans, si ce n'est de les obliger à racheter un laboratoire pour fabriquer une partie des plats en cuisine centrale. En 2007, 2 nouvelles unités s'ajouteront aux 6 premières, celles de la rue François Miron et une unité à Orléans, première entorse au parisianisme des deux jeunes entrepreneurs. La chaîne a également développé des lignes à sa marque : vin, sauces tomate, huiles d’olive, pâtes.

 Fuxia Restaurant Italien Paris

Une cuisine d'un très bon rapport qualité-prix
La cuisine est saine et bonne, les plats copieux : "Nous sélectionnons tous nos fournisseurs. Nous allons même jusqu'en Sicile chercher nos sauces chez de petits producteurs." Le prix moyen/ jour est relativement modeste pour une cuisine à table d'environ 18 E.
Tous les établissements font le plein car l'ambiance chaleureuse des restaurants convient parfaitement à une clientèle jeune (20-35 ans) pour laquelle la pause de midi rime avec pause loisirs et rapide. "Même dans le restaurant situé rue du Marché Saint-Honoré, qui possède une salle de 120 couverts, où l'on sert en haute saison entre 600 à 700 couverts par jour, on arrive à servir en 40 minutes !"

Des emplacements sélectionnés
L'affaire est rentable. En 2006, Fuxia a enregistré un chiffre d'affaires hors taxes de 12 700 000 E, un RBE de 6 %, grâce à des emplacements de rêve, mais rachetés souvent au plus juste prix. "Nous avons toujours privilégié les emplacements, déclare Armand Taïeb. La moitié d'entre eux a été racheté sans fonds de commerce, les autres pour une valeur tournant autour de 500 000 E."
Restent les travaux d'aménagement qui peuvent s'élever aux alentours de 150 000 E, voire 200 000 E. En effet, hormis les travaux de remise aux normes d'hygiène et de sécurité, la décoration désormais standardisée avec des pierres noires plates au sol, murs tapissés de bouteilles et de produits d'épicerie fine… est un passage obligé.  

Une idée : l'épicerie au restaurant
Le concept est aujourd'hui validé. Sous la marque Fuxia seront développés des restaurants-épiceries à l'italienne. Et pour démontrer que ce concept peut être aisément duplicable, nos 2 jeunes créateurs se sont installés au Salon de la Franchise où ils animeront un espace-restaurant de 45 m2. "Par ce biais, nous pensons attirer les candidats." Mais attention, la sélection sera sévère. "Nous voulons qu'ils soient entrepreneurs comme nous et qu'ils s'impliquent dans le développement du concept. Par ailleurs, nous sommes des restaurants de centre-ville et nous souhaitons surtout nous développer dans les métropoles régionales."