La société des Lorrains fête ses 100 ans à Paris

100 ANS DE LA LORRAINE A PARIS
1 9 0 9   -   2 0 0 9


LA SOCIETE DES LORRAINS

Fondée en 1909 sur l’initiative d’Alfred Mézières, membre de l’Académie Française et sénateur de Meurthe et- Moselle, qui en fut le premier président : la « Société des Lorrains de Meurthe-et-Moselle désirait grouper uniquement, au début, les Lorrains originaires de ce département, ou rattachés à lui par leurs liens de famille ou par leur situation.
L’appel fut entendu au point de dépasser les prévisions : dès 1913, la « Société des Lorrains » ouvrait ses portes aux Lorrains des quatre départements de l’ancienne Lorraine. A la mort d’Alfred Mézières, en 1915, à Réhon, la société appelait à la président effective Raymond Poincaré, Président de la République. En 1918, le département de la Moselle rentrait de nouveau dans la famille française : le vœu le plus cher des fondateurs de la Société s’accomplissait, et le Président Poincaré pouvait exprimer sa joie dans le bulletin 1920.

Le bureau de la Société des Lorrains réunissait, autour du Président Poincaré et de Maurice Barrès, les vice-présidents Paul André (Premier Président de la Cour d’Appel de Paris), le chanoine Collin (sénateur de la Moelle), Albert Lebrun (futur Président de la République), le général (futur Maréchal), Hubert Lyautey, ainsi que MM Georges Simette et Adrien Maurice.

La création en 1922 du « Journal des Lorrains de Paris » par M. Frédéric-Dupont – dont- l’action de coordination et de promotion des différentes associations lorraines fut essentielle – permet de suivre l’activité de coordination des Lorrains jusqu’en 1940. Elu Président de la République en 1932, Albert Lebrun est nommé Président d’honneur de la Société. Après le décès de Raymond Poincaré, en 1934, c’est Georges Maringer qui en devient le Président entouré par le Prince Beauvau-Craon, l’Amiral Guepratte, l’Académicien Louis Madelin, les anciens ministres Lemarquis et Reibel, ainsi que MM. Marconnet et Bachelard.

L’occupation de la France, et notamment de Paris, entraînera évidemment la mise en sommeil de la Société.
En 1954, le Président des Anciens Etudiants de l’Université de Nancy, Marc Chadot et M. Frédéric-Dupont raniment la vie de l’Association.
C’est alors que se réunirent autour d’Edouard Moncelle (Député de la Moselle), Vice-Président de la Chambre des Députés) et Fernand Dreux (Président du Tribunal de Commerce de la Seine), dès le début de 1954, ceux qui n’acceptaient pas que la Société des Lorrains au si beau passé, sombre dans l’oubli.
Pour des raisons diverses, il fut décidé, avec l’appui bienveillant de M. Pierre Taittinger, ancien Ministre, ancien Président du Conseil Municipal de Paris, de constituer une nouvelle société.

L’ASSOCIATION DES LORRAINS

Après quelques réunions préparatoires, ce fut l’Assemblée générale constitutive du 11 juin 1954 : les premiers statuts de la nouvelle association étaient établis, les premiers administrateurs nommés : Mme Marie-Louise Raphael, MM. Clément Blanc (qui apportait dans la corbeille son très important groupe folklorique des Männesänger), Charles Boulet, Elysée Collignon, Fernand Dreux, Jean Dupont, Christophe Gabriel, Jean Latarse, Raymond Mignot, Edouard Moncelle, Charles Raphael, Jean de Ribereix, Pierre Rognoni, Marcel Simon, Roland Vagner et René Varin Bernier.

L’association fut présidée de 1954 à 1966 par M. Fernand Dreux, de 1967 à 1980 par M. Marcel Simon, de 1981 à 1987 par M. Charles Bentz ; en 1988, le Conseil d’administration prend acte de la démission du Président Bentz, qui a quitté Paris pour Metz ; le Général (cr) Jean Brem, bien que n’ayant pas posé sa candidature, est élu Président et accepte de prendre cette charge, Jacques-Marcel Paul, Président de l’Association des Vosgiens de Paris, lui succède début 1997 jusqu’en 2001. L’actuel Président est M. Jean-Philippe MOUTON DE VILLARET qui était membre du Conseil d’Administration et Vice-Président Meuse de l’Association.

L’AVENIR DE LA LORRAINE

Une région méconnue, la Lorraine est verte et possède une richesse de patrimoine architectural exceptionnelle ; une terre d’échanges culturels grâce à sa situation avec la Belgique, le Luxembourg, l’Allemagne. La création de l’Europe est nôtre, Robert Schumann a de son vivant été nommé « le Père de la Jeunesse Européenne »…

Renseignements : www.lorrains.asso.fr