Poser un plancher avec un chauffage par le sol

Instructions concernant l'utilisation d'un plancher avec un chauffage par le sol

La pose d’un plancher parquet bois avec un chauffage par le sol est souvent possible. La combinaison d’un plancher en bois avec une installation de chauffage par le sol doit cependant respecter certaines règles spécifiques. Il est important de s'assurer que le fabriquant de votre plancher prévoit la pose sur plancher chauffant, afin de pouvoir bénéficier de la garantie du fabriquant. Le bois est un matériau naturel et peut “travailler” (rétrécissement et expansion) en fonction des variations de température et d’humidité. Il est dès lors très important d’utiliser correctement le système de chauffage par le sol. Ceci permettra d’éviter d’altérer ou d’endommager le plancher en bois.

Conditions et consignes spéciales concernant la pose d’un parquet bois en combinaison avec un chauffage par le sol :
• La chape (ciment / anhydrite) qui est posé au-dessus des tuyaux chauffants doit avoir une épaisseur minimale de 30 mm.
• Afin de garantir que le taux d’humidité de la chape reste dans les limites de tolérance, le protocole de chauffage prescrit doit être respecté en toute saison.
Le chape doit être coulée depuis au moins 28 jours avant que le chauffage par le sol ne soit mis en marche. Le premier jour de chauffage, la température de l’eau doit être réglée sur 20 degrés.
• La température de l’eau peut ensuite être augmentée d’un maximum de 5 degrés toutes les 24 heures. Cette opération peut être répétée jusqu’à atteindre une température de 45 degrés. Cette température maximale doit ensuite être maintenue pendant
plusieurs jours. Le nombre exact de jours se calcule en fonction de l’épaisseur de la chape. Si elle mesure 5 cm d’épaisseur, par exemple, la température maximale doit être maintenue pendant 5 jours. Le nombre de jours est ainsi égal à l’épaisseur de la chape
en centimètres. La diminution de la température de l’eau doit s’effectuer en suivant cette procédure dans l’ordre inverse. L’ensemble de la procédure prendra ainsi 14 jours environ. Pour garantir une bonne évacuation de l’humidité générée, il convient de
s’assurer que toutes les pièces bénéficient d’une bonne ventilation tout au long de la procédure.

• Avant la pose d’un parquet, le taux d’humidité de la chape en ciment ne peut pas dépasser 1,5 %. Dans le cas une chape en anhydrite, le taux d’humidité ne peut pas être supérieur à 0,3 %.
• La pose : Du fait que le bois se dilate par nature en milieu humide et se rétracte dans une atmosphère sèche, il est nécessaire de toujours laisser entre le mur et votre parquet, un espace (d’expansion) libre, équivalent à l’épaisseur de votre lame de parquet. Donc, pour des parquets de 15 mm d’épaisseur, l’espace d’expansion doit être de 15 mm. Vous créez cet espace d’expansion à l’aide de blocs spéciaux de dilatation périphérique, que vous placez tous les 40 à 60 cm. Cet espace d’expansion est également nécessaire pour les éventuels piliers, tuyaux de chauffage et autres objets fixes se trouvant dans la pièce de la pose. Retirez les blocs de dilatation après 24 heures et remplacez-les par des pièces de liège élastique ou des blocs/bandes de caoutchouc.
• Pour pouvoir s’acclimater, les lames en bois doivent être entreposées dans la pièce, dans l’emballage fermé, pendant au moins 48 heures.
• L’installation de chauffage doit être coupée deux jours avant la pose du parquet. Lors de la pose, la température de la pièce ne peut cependant pas être inférieure à 18 degrés.
• En cas de pose flottante du parquet, il est recommandé d’utiliser une sous-couche compatible avec un sol chauffant. Le collage des lames doit être réalisé à l’aide d’une colle adaptée. Pour plus d’informations, adressez-vous à votre revendeur de colle.
• Une fois la pose du parquet terminée, le chauffage par le sol peut être mis en marche en suivant le protocole de chauffage prescrit.
• Le premier jour, la température de l’eau doit être réglée sur 20 degrés Celsius.
La température de l’eau peut ensuite être augmentée d’un maximum de 5 degrés toutes les 24 heures. La température de l’eau entrante ne peut pas dépasser les 45 degrés et la température du plancher ne peut pas être supérieure à 25 degrés.
Attention ! Ces températures maximales concernent également le dessous des meubles, les tapis et les tuyaux chauffants.
• L’arrêt de l’installation de chauffage doit s’effectuer en suivant la procédure dans l’ordre inverse.
Conseil : pour éviter autant que possible les variations de température, il est recommandé de ne pas baisser le thermostat le soir et de ne pas le remonter le matin.
• Une humidité relative entre 40 % et 60 % représente des conditions optimales pour les parquets. Une humidité relative plus faible risque d’entraîner des rétrécissements ; il est alors nécessaire d’utiliser un humidificateur.

Le hêtre, le frêne, l’érable et le jatoba sont des bois nervurés qui sont déconseillés avec les systèmes de chauffage par le sol. L’utilisation de ces types de bois en combinaison avec un système de chauffage par le sol vous fera perdre tout droit à la garantie.

Attention :
Le parquet en bois ne peut pas être utilisé avec les systèmes de chauffage par le sol installés avant 1990. Ces systèmes produisent généralement des températures trop élevées.
Assurez-vous avec certitude que votre système de chauffage par le sol est adapté pour une utilisation avec un parquet bois. Veuillez faire attention qu’avec un chauffage au sol la largeur des lames de bois ne doit pas dépasser 24 cm.

Source : Solidfloor est un produit de Fetim Professional Amsterdam - Pays-Bas - www.solidfloor.nl