L'Opéra Garnier : le projet Fouquet's 1992

Histoire d'un restaurant à l'Opéra Garnier :
III- Le troisième restaurant
Le projet Fouquet’s
Architecte Jean Loup Roubert
Architecte d’intérieur Richard Peduzzi


Les années 90/92, au lendemain de l’inauguration de l’Opéra Bastille où le Fouquet’s a ouvert un premier restaurant au rez-de-chaussée, avec salon à l’entresol, le long de la rue de Lyon, sont à l’initiative de Pierre Bergé, président de l’Opéra Bastille depuis 1988, qui souhaite doter l’Opéra Garnier d’un restaurant destiné aussi bien aux spectateurs qu’aux parisiens. Une meilleure insertion dans la vie urbaine et un service de qualité correspondant aux désirs et besoins de mécènes réunis par l’AROP, sont à l’origine de cette nouvelle initiative.

L’architecte en chef en charge des travaux de l’Opéra de 1978 à 2000, Jean-Loup Roubert, se met au travail avec Richard Peduzzi avec lequel il réalise la nouvelle galerie du musée et le réaménagement de la Bibliothèque de l’Opéra.

Cette fois, l’espace attribué est remarquable puisqu’il relie la Rotonde des Abonnés à l’arrivée des voitures Abonnés sous la Rotonde du Glacier comprenant les espaces intermédiaires. Les déjeuners sont réservés à l’ancien accès sur la rue Halévy. La Rotonde des Abonnés est utilisée pour le dîner.

 


Comme dans la galerie-musée, le restaurant ne touche pas aux murs, les seuls arcades de l’entrée étant vitrées. La question des cuisines est résolue après de longues recherches. Jean-Loup Roubert et Richard Peduzzi adoptent le parti d’un mobilier de poirier clair, toujours en accord avec celui de la Bibliothèque.

L’ensemble de l’opération, qui a été lancé en 1991, a été confié à Jenny-Paul Casanova, patron des Fouquet’s, qui assume le financement des études et de la mise en œuvre du projet.

La conférence de presse qui doit présenter le Restaurant, plans et maquettes, est prévue pour le début 1992. La veille de la manifestation, JP. Casanova annule la manifestation. Les difficultés de son entreprise l’ont fait brutalement renoncer.

Hugues Gall qui s’est laissé convaincre de revenir à la direction de l’Opéra National de Paris, quoique favorable à l’établissement d’un restaurant d’Opéra, doit arbitrer en faveur de la restauration de la loggia et de la façade.

Télécharger la mission complète Opéra Garnier
Télécharger le Carnet d'identité de l'Opéra Garnier
L'Opéra Restaurant